La conception d’un livre numérique, c’est bien plus qu’une réplique du livre imprimé

ENTRETIEN – Entendre parler de HTML, de Javascript et de CSS n’est plus aujourd’hui l’apanage des open spaces de la Silicon Valley. Spécialiste de la création de livres numériques, Jiminy Panoz intervient dans le cadre des formations de Fontaine Ô Livres. Aujourd’hui, il démystifie les formats, rappelant combien la qualité des fichiers reste essentielle, pour le confort de tous.

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Quels types de livres numériques peut-on réaliser avec InDesign ? Est-on limité à l’homothétique ?

Jiminy Panoz : On peut réaliser un peu de tout, on n’est pas forcément limité à l’homothétique. Depuis InDesign CC 2014, on peut produire des fichiers à mise en page fixe avec des interactions. On peut donc imaginer exporter des livres photo, des BD ou des livres jeunesse contenant des animations.

Par contre, la méthodologie de travail n’est pas tout à fait la même entre texte redistribuable et mise en page fixe, il y a pas mal de différences à connaître et à intégrer à ses habitudes de mise en page et composition. On pourrait presque considérer que ces deux exports sont deux logiciels différents, raison pour laquelle je recommande de bien maîtriser l’export redistribuable avant l’export fixe.

À noter également que l’export fixe n’est pas aussi mature que l’export redistribuable proposé depuis les versions « Creative Suite », donc qu’il reste forcément de grosses choses à améliorer de ce côté.

Lire la suite

Source : ActuaLitté

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s